Dépénalisation (du droit des affaires) : à qui profite le crime ?

Dans le contexte de la mondialisation, un débat oppose ceux qui souhaitent que les entreprises se développent sans entrave et ceux qui expliquent que le surcroît de liberté qu’elles pourraient gagner par la dépénalisation du droit des affaires aurait pour conséquence une moins bonne protection des « parties prenantes » des entreprises (salariés, État, collectivités territoriales, actionnaires...).

La conjonction entre le dîner du Fouquet’s, où le président Sarkozy a fêté son élection avec un assortiment savamment constitué de proches duquel les grands dirigeants d’entreprise (Bernard Arnault, Martin Bouygues, Vincent Bolloré, Albert Frère, Serge Dassault...) sortaient du lot ...

Get Les coulisses de la triche économique now with O’Reilly online learning.

O’Reilly members experience live online training, plus books, videos, and digital content from 200+ publishers.