Faux-monnayage : c’est cher payé !

En France :

  • les faux-monnayeurs encourent une peine de prison de 30 ans ;
  • les auteurs d’actes de torture et de barbarie sont passibles de 15 ans de prison.

Au Moyen Âge, les seigneurs régnaient sans partage sur leur domaine. Ils rendaient la justice et frappaient des pièces de monnaie à leur effigie. L’État-nation, qui a progressivement émergé, s’est constitué contre leur pouvoir. Il les a patiemment dépossédés de leurs prérogatives. Les fonctions régaliennes ont fini par relever du monopole de la puissance publique. Le roi devient le seul à être autorisé à battre monnaie. Celui qui décide de violer ce principe commet un crime de lèsemajesté. Il est passible d’une condamnation à mort par ébouillantage. La ...

Get Les coulisses de la triche économique now with O’Reilly online learning.

O’Reilly members experience live online training, plus books, videos, and digital content from 200+ publishers.