Conclusion

BERNARD ÉSAMBERT

Comment conclure après ce panorama consacré au nouvel astre chinois et à sa mystérieuse ombre portée teintée d’orientalisme ? Avec prudence, tant l’Histoire se fait un malin plaisir de déjouer les pronostics les mieux argumentés, et en tentant de cerner quelques probabilités d’évolution d’un monde en rapide redéploiement.

La mondialisation, qu’on l’appelle guerre économique, compétition internationale ou globalisation, a soumis au principe des vases communicants la consommation, les échanges, les techniques et la science, la finance et les produits financiers, la productivité et les informations de toutes natures. Le devant de la scène est occupé par les intérêts économiques dont le bouillonnement oriente, comme un ...

Get La Chinamérique now with O’Reilly online learning.

O’Reilly members experience live online training, plus books, videos, and digital content from 200+ publishers.