Du droit à la mobilité au devoir d’immobilité ?

En 1995, l’ambition d’une desserte du territoire quasi égalitaire s’était traduite par un objectif politique : aucun point du territoire français métropolitain continental ne devait se situer à plus de cinquante kilomètres ou de quarante-cinq minutes d’automobile, soit d’une autoroute ou d’une voie express à deux fois deux voies en continuité avec le réseau national, soit d’une gare desservie par le réseau ferroviaire à grande vitesse. Même si, aujourd’hui, cet objectif a disparu de la loi, le maillage routier dense du territoire français constitue toujours le témoignage géographique d’un volontarisme républicain cherchant à égaliser les chances entre ses composantes. Cet accès égalitaire des territoires ...

Get L'atlas du développement durable et responsable now with O’Reilly online learning.

O’Reilly members experience live online training, plus books, videos, and digital content from 200+ publishers.