Conclusion

À partir de 1982, Maurice Lauré n’eut plus aucun lien professionnel avec l’État. Parfaitement libre de ses propos, il put dès lors s’investir dans toute une série de sujets qu’il considérait essentiels pour l’avenir de l’économie française. C’est ainsi qu’il se lança dans une bataille sans merci pour obtenir la déductibilité de la provision pour congés payés, qu’il soutint la réforme de la taxe professionnelle (qui ne vit le jour qu’en 2009 !) ou fit un certain nombre de propositions pour améliorer la productivité de nos entreprises. Fidèle à sa pensée, il estimait que la clé reposait sur l’accroissement des investissements, qu’il fallait à tout prix encourager. Ce fut l’un des atouts majeurs de sa TVA, et ce fut aussi l’objet de son ...

Get La TVA, invention française, révolution mondiale now with O’Reilly online learning.

O’Reilly members experience live online training, plus books, videos, and digital content from 200+ publishers.